Victime de la Goal Line Technology, Guingamp risque la relégation en L2

equipe de guingamp victorieuse de la coupe en 2014

La Ligue a enfin pris une décision innovatrice. Attaqués de toutes parts pour leurs décisions discutables, les arbitres seront aidés à partir de la saison 2015/2016 de la Goal Line Technology. Tandis que certains se réjouissent du gadget, d’autres pleurent déjà…

Un coût démesuré

Pour les personnes ne suivant pas la Premier League (la Goal Line Technology y est déjà effective) ou possédant un anglais digne de Français Hollande, le procédé consiste à placer des capteurs dans le ballon et la ligne de but. Dès que le ballon entre, l’arbitre reçoit un signal pour l’avertir.

Avec ce type d’investissement, les polémiques pour savoir s’il y a but ou non n’existent plus. Cependant, jouer à James Bond a un coût non négligeable, qui peut être supportable pour un club anglais touchant les droits télé mais beaucoup moins pour certains clubs de notre pays vivant du sponsoring de l’artisan régional.

Parmi les victimes de cette idée de génie, nous trouvons Guingamp, petite association de guerriers bretons ayant porté haut et fièrement les couleurs de la France en Europa League. Disposant d’un budget très serré, le Président Bertrand Desplat craint déjà le pire :

« La Goal Line Technology coûte à chaque club plusieurs centaines de milliers d’euros alors qu’elle ne sert même pas une fois par an. Le prix est totalement démesuré pour un tel gadget. Avec cette dépense supplémentaire, je ne suis pas sûr de pouvoir repartir en Ligue 1 l’année prochaine… Pour quelques présidents, le problème est simple à régler ; un appel à leurs actionnaires et la somme arrive mais pour nous… »

Vers un écrémage financier ?

Descendre à cause de la Ligue ? Serait-on en face d’un cas Luzenac 2.0 ? Quoiqu’il en soit, Bertrand Desplat ne s’avoue pas battu et tente de trouver des solutions.

« Il apparaît clair que des changements importants vont devoir survenir. Pour éviter la descente, il va nous falloir vendre. En gros, ce sera soit Beauvue soit cette technologie stupide. Ou alors, on s’associe avec un club pauvre pour partager la pelouse, et le coût de l’installation de la Goal Line Technology.
Mais tous les clubs n’ont pas un Beauvue dans leur tiroir. Imaginez la situation de concurrents comme les promus. »

Une chose est sûre avec la Goal Line Technology, elle va provoquer des remous !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*