France-Suède… ce match si particulier

equipe de france de foot

Ce soir, l’équipe de France affronte la Suède dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du Monde 2016, L’occasion d’une fête sportive, d’un match à fort enjeu, et d’une véritable commémoration.

Allez les Bleus  et des questions

Comme à chaque match des Bleus, des tas de questions vont se poser. Outre le résultat, nous souhaitons avoir la manière. Quand tous nos clubs de Ligue 1 nous donnent l’envie d’abandonner le sport, l’équipe de France doit être un exemple sur et en dehors du terrain.
Les débats vont bon train. Passe-t-on en 4-3-3 ou garde-t-on le 4-5-1 qui nous a tant réussi lors de l’Euro 2016 ? Faut-il mettre Pogba sur le banc ? Gameiro qui a fait un bon match la dernière fois doit-il être préféré à Olivier Giroud ? Prendre Evra au lieu de faire confiance à un jeune latéral gauche est-il une bonne idée ?

Mais, entre nous, qu’importe l’enjeu du match, le 11 novembre serait surtout l’occasion de commémorer en avance la tragédie de novembre 2015.

Personne n’a oublié novembre 2015

Le 13 novembre 2015, d’affreux abrutis nous rappellaient que la liberté n’est pas une chose inébranlable. Dans notre cocon urbain, nous nous croyons tous en grande sécurité. Charlie Hebdo ? Il s’agissait d’une agression contre des caricaturistes, des personnes qui jouaient avec le danger. Là, le 13 novembre 2015, il ne s’agissait que de simples jeunes buvant un verre et de passionnés de foot.
Je me revois encore devant ma TV dire à ma compagne que les bombes agricoles entendus en première mi-temps me semblaient anormalement fortes. Puis, sans trop y réfléchir, j’ai regardé le match tranquillement jusqu’au message tragique de Christian Jean-Pierre.
Ce jour-là, le sport préféré des Français devenait le témoin privilégié des exactions des terroristes.

Alors ce soir, j’aurais toutes les questions footballistiques, mais aussi cette fierté d’être français, ce besoin de sentir que rien ne peut altérer notre liberté… Tout en étant content si au bout de 90 minutes, aucune mauvaise nouvelle ne vient ternir la soirée.